Arches National Park Utah

20 jours à Provo (Utah)

Pour la deuxième étape de mon voyage, je me suis envolée vers l’Utah, plus précisément vers Provo. Je voulais vivre vingt jours « à l’américaine » ; et entre les fast-foods, les matchs de basketball, Halloween, les armes, je n’ai pas été déçue de l’expérience !

Pourquoi l’Utah ?

C’est certainement l’une des questions que l’on me pose le plus par rapport à mon passage aux Etats-Unis. Ce n’est en effet pas courant de choisir cet état pour un premier séjour aux USA. Pour ma part, c’est simplement parce que j’ai un ami qui habite là et que j’avais envie de le revoir et de passer du temps avec des Américains (=>ses amis). Mais même si vous ne connaissez personne sur place, la destination en vaut le détour. Les paysages sont magnifiques et les habitants sont super accueillants.

Mon logement 

Pour cette étape de mon voyage, j’ai décidé de ne pas faire de workaway et j’ai donc dû payer un logement. Je me suis pris un Airbnb à Provo, un peu au milieu de nul part (il faut bien le dire), mais très confortable et au prix mini (13 euros la nuit). Je vous mets le lien ici au cas où vous envisagez un séjour à Provo, je vous le recommande fortement.

mon colloc le chien

Mon colloc’, allergique au gluten

Se déplacer à Provo

Autant aborder ce point dès le début, si vous comptez aller dans l’Utah sans voiture, oubliez ! Les transports en commun, c’est la catastrophe ici. A pieds ? Si vous avez 2 heures à perdre pour vous rendre à l’endroit le plus proche, pourquoi pas. Les Américains qui ne se déplacent qu’en voiture, ce n’est pas un cliché. Je n’avais pas de voiture mais j’avais la chance d’avoir des amis américains qui venaient me chercher pour faire les différentes activités. Un jour, j’ai voulu faire ma grande et aller seule jusqu’au centre commercial : 3 heures de route (à pattes et en bus), contre 20 minutes en voiture.

sur les routes de l'Utah

Les paysages

L’Utah, c’est de grandes routes, des montagnes, des lacs, de jolies petites maisons, des chutes d’eau, le désert, …. L’Utah, c’est magnifike, ma chérie. L’État est idéal pour les amoureux de la randonnée, il y a plein de treks superbes à découvrir: le Y de BYU, le Battle Creek’ Falls, la Provo River Parkway trail, … Je vous conseille également d’aller à Moab pour découvrir Arches National Park et admirer ses formations rocheuses et nombreux points de vue.

 

La nourriture

Mon séjour aux USA n’aura pas été l’occasion de faire régime. Manger healthy ? Humhum…Quand je mangeais à l’extérieur, mon choix se réduisait à des hamburgers, des shakes et des bourritos. En revanche, on m’avait dit que les portions étaient énormes ici, mais je ne trouve pas qu’elles soient bien plus grandes qu’en Europe.

in-n-out hamburgers et frites

Le meilleur fastfood aux USA

A part ce shake!

La folie

Les Américains

Si je devais résumer les Utahns en 3 mots, je dirais : accueillants, généreux et amicaux. Ils sont toujours prêts à vous rendre service et à vous aider. De plus, ils ont l’esprit communautaire et essaieront de vous intégrer à leur bande de potes pour que vous vous sentiez directement à l’aise. Autre chose à savoir, les Américains sont très (très) tactiles, ne vous étonnez donc pas si l’on vous prend dans les bras sans raison.

Ce que j’ai fait 

Moab :

Le Arches National Park est absolument fantastique, je vous le conseille vraiment !

Arches National Park à Moab

Des treks :

Comme je l’ai dit plus tôt, vous avez le choix en ce qui concerne les treks ici.

Salt Lake City :

N’hésitez pas à visiter le Temple de l’Église des Saints des derniers jours, il est magnifique et un membre de l’Église vous fera visiter les lieux gratuitement.

Eglise des Saints des derniers jours à Salt Lake City

Halloween :

Je me réjouissais tellement de passer Halloween aux USA. C’est une fête que j’adore et les Américains voient les choses en grand pour l’occasion. Il y a plein de magasins éphémères qui vendent toutes sortes de costumes fous. Vous pouvez vous transformer en absolument ce que vous voulez pour Halloween, que vous fassiez peur ou rire, peu importe. Les maisons sont aussi décorées de façon assez folle, avec des projections sur les façades, des mannequins de pendus, des pierres tombales, … Les Américains ne lésinent pas sur les moyens. J’ai passé Halloween à une house party avec des Américains, presque tout le monde était déguisé, c’était top !

Maison décorée pour Halloween aux Etats-Unis

Quand les Américains décorent pour Halloween, ce n’est pas pour rire!

Le cinéma :

J’ai été voir « A star is Born » dans un cinéma américain et c’était une sacrée expérience. Déjà, les gens sont beaucoup plus réactifs que dans nos cinémas : ça rigole et ça pleure. Mais le mieux, c’est les sièges inclinables ! Au Kinépolis, tu dois payer 15 balles pour un siège un peu plus confortable, ici avec le prix du mardi, j’avais un siège sur lequel je pouvais m’allonger à l’aise pour 5 dollars. D’ailleurs, les Américains prennent carrément leur plaid avec eux au cinéma.

Les armes :

L’Utah est un État républicain et les armes y ont une place importante ; pourtant, je ne me suis jamais sentie en danger ici. Mes amis sont à l’armée et m’ont proposé d’essayer de tirer. J’ai hésité, puis j’ai accepté. Autant essayer en présence de personnes qui s’y connaissaient et qui ont le matériel. On s’est donc rendu dans les montagnes, dans un lieu exprès pour aller tirer, on s’est trouvé un coin tranquille et en sécurité.

Je vous avoue que j’étais super stressée au début : est-ce que je vais pas bondir en arrière avec la puissance de l’arme ? Me déboiter l’épaule ? Me ramasser le révolver dans la face ? Tuer quelqu’un ? Que vais-je ressentir ? De la peur ? De l’euphorie ? Puis tu tires, et tu es un peu surpris… C’est si facile… Autant je suis une klette pour tirer à l’arc, autant j’ai explosé un mug dès le premier tir avec une arme à feu. Et puis, tu développes assez vite un sentiment d’euphorie, c’est addictif d’une certaine façon, t’as envie de t’améliorer, de mieux viser, de découvrir les différentes sensations des différentes armes. Je pense que c’est parce qu’on ne voit pas les conséquences que ces armes pourraient avoir : pas de sang, pas de personne qui crie, tu exploses juste des mugs et tu tires dans des cibles en papier.

Le labyrinthe de maïs :

Pour l’automne, les fermes organisent plein de chouettes activités familiales, dont ce superbe labyrinthe de maïs. Il nous aura fallu deux heures pour en trouver la sortie (on a développer la technique du petit poucet, on semait des maïs pour savoir si on était déjà passé par là). Le labyrinthe débouchait sur une sorte de petite foire où on pouvait faire des lancers de pommes, du carrousels et un tour en tracteur.

Match de la NBA :

Quand je vous dis que je me suis fait des amis tops, un d’eux m’a offert une place pour aller voir un match des Jazz (l’équipe de basket de l’Utah). C’était tellement cliché américain, j’ai adoré : les joueurs immenses, les coachs en costumes, la mascotte en ours, le caméraman qui filme le public et l’affiche sur les écrans géants, les pom-pom girls… J’ai kiffé !

Une maison hantée:

Pour Halloween, on a été dans une maison hantée géante à Salt Lake City. Vous marchez dans divers décors terrifiants et des personnes déguisées viennent vous faire sursauter. Il est possible de payer 3 dollars de plus pour qu’ils puissent vous toucher. Si vous êtes déjà allés dans les maisons hantés de Walibi, celle-ci ne vous surprendra pas plus que ça et même si c’était sympa, ça ne vaut pas les 40 dollars et l’heure et demi d’attente.

En conclusion ?

Ce début de séjour me laisse une très bonne impression des Etats-Unis. On ne s’y sent pas vraiment dépaysé, et pourtant on sent qu’on n’est pas en Europe. Si vous en avez l’occasion, je vous conseille de faire un stop dans l’Utah. D’ailleurs, si un de mes amis Américains Google translate cet article, sachez que vous êtes la bienvenue en Belgique et que je vous aime !

Si tu es aux USA, ces articles devraient t’intéresser !

Un mois et demi à Los Angeles (workaway dans une auberge de jeunesse)

Comment faire des économies à Los Angeles : mes bons plans

 

 

Adios Utah

C’est parti pour Los Angeles !

Quelques photos et vidéos supplémentaires

atelier de gravure sur potirons

mon potiron petit mouton

longboarding dans les montagnes de Provo

Evermore Park

vue sur Salt Lake City

Calvin, Rey et moi

 

 

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *