que faire à mindo

Visiter Mindo en une journée, c’est possible ?

Mindo est la destination rêvée pour les amoureux de la nature et des sports extrêmes. Si vous êtes en Équateur, vous devez absolument passer par ici, ne serait-ce que le temps d’une journée. Prise par le temps et souhaitant voir un maximum de ce que l’Équateur a à offrir, je n’ai passé qu’une nuit à Mindo, mais j’ai bien rentabilisé cette journée. Était-ce suffisant ? Que peut-on faire en une journée à Mindo ? Je vous en parle dans cet article.

Une journée à Mindo, est-ce suffisant ?

Je sais, le voyage n’est pas une course. Il est bon de se poser dans un endroit et de prendre son temps. Mais parfois, ce n’est pas possible, car on n’a pas deux mois devant nous pour visiter un pays. On sait qu’on n’y retournera pas avant longtemps et on veut découvrir un maximum de lieux. Bref, parfois on est plus touriste que voyageur, et ce n’est pas bien grave.

Du coup, bien sûr qu’on pourrait passer bien plus de temps à Mindo. Je pourrais personnellement passer des journées simples à déjeuner entourée de colibris et à me promener dans cette nature verdoyante. Je pourrais aussi tester une activité tous les jours, et en deux semaines, je ne les aurais pas toutes faites : rafting, tyrolienne, tubing, vélo, cheval, descente de cascade en rappel, et j’en passe.

Mais j’ai choisi de passer qu’une journée complète à Mindo et c’est suffisant pour en avoir un bon aperçu. Je vous conseille d’arriver en soirée de Quito pour commencer les activités tôt le matin. Il commence à pleuvoir vers 14h, il vaut mieux faire les activités à l’extérieur en matinée. Vous pourrez prendre le dernier bus vers Quito qui part à 18h de la station de Mindo. En ce qui me concerne, j’ai dû rester une nuit supplémentaire car je partais vers Puerto Lopez, et ce trajet n’était pas possible de nuit.

 

 

Que faire en une journée à Mindo

 

La Route des cascades

Le réveil sonne, il est 7h00. Le temps de prendre un bon petit-déjeuner à l’auberge de jeunesse (les restaurants du village n’ouvrent pas de si bonne heure), et c’est parti pour une des activités phare de Mindo : La Route des cascades. La Route des cascades est une randonnée dans une forêt de nuages où vous pourrez voir et vous baigner dans sept cascades. Cette activité peut durer toute une journée, la route est longue, le cadre est splendide.

Comme je n’avais pas la journée, j’ai dû faire des choix. J’ai décidé de ne faire que le sanctuaire des cascades et de marcher jusqu’à la Cascada Madre. Aller-retour, j’en ai eu pour deux heures, sachant que j’adore m’arrêter tous les 20m pour prendre en photo une fleur ou une feuille. La cascade Reine avait l’air magnifique, mais il fallait 50 minutes supplémentaires pour la rejoindre. Ce n’était pas possible pour moi pour cette fois.

Deux heures, c’est court pour certains, mais ça m’a suffi. J’en ai vu des cascades en Amérique latine, et même si la végétation ici était particulièrement belle, je voulais absolument faire la tyrolienne avant qu’il ne pleuve. Si vous êtes allé à Baños et que vous avez vu assez de cascades, vous pouvez passer cette balade selon moi.

 

que voir à mindo

 

Comment y accéder ?

En taxi : Vous pouvez prendre un taxi depuis le Parque jusqu’à la tarabita. La course coûte 6 dollars avec un taxi officiel. Ne prenez que les taxis jaunes à Mindo, apparemment il y a des vols dans les faux taxis.

À pied : Le trajet est long et je me suis perdue trois fois, car les locaux m’indiquaient tous des directions différentes. Mais une fois que tu as trouvé le premier panneau, le reste c’est super easy. Il faut marcher 5km, donc approximativement 40 minutes. Le terrain est plat, même si les Équatoriens vous diront que « ça monte ».

Mon astuce : Si vous ne voulez pas dépenser 6 dollars, mais que vous n’avez pas envie de marcher 40 minutes, vous pouvez adopter ma technique. Commencez à marcher, puis sur le chemin, stopper un taxi. Soit, il y aura déjà des gens à l’intérieur et le prix peut-être vraiment très intéressant. Soit, il vous fera un prix plus bas car vous avez déjà fait une partie du chemin à pieds. Faites genre que s’il ne vous prend pas, vous aimez bien marcher, donc ce n’est pas un souci pour vous. En général, si votre négociation est raisonnable, vous monterez dans le taxi à meilleur prix (3 dollars).

 

cascades equateur

 

La tarabita

Quand je suis arrivée à la tarabita, j’avais quelques appréhensions. Un cadis jaune suspendu dans les airs et manœuvré par un bonhomme dans sa cabine. Pas super rassurant à première vue. Mais l’homme en question me dit que c’est super safe et que ce bidule fonctionne depuis 19 ans. Je lui fais confiance et j’embarque, accompagnée d’un chien qui s’éclate à faire les allers-retours. Une fois dedans, je me sens en sécurité, ça avance assez vite et ça ne bouge pas dans tous les sens comme je me l’étais imaginé. La traversée ne dure que deux minutes.

Prix : 5 dollars (aller-retour)

 

 

La tyrolienne

Des cascades, je redescends à pied vers le Mindo Canopy Adventure, dont j’avais lu de bons avis sur internet. J’avais la frousse. J’étais seule et j’ai un peu le vertige. Je discute un peu avec le propriétaire, qui vient du Costa Rica et qui m’explique les différentes possibilités :

  • Un tour d’une heure avec 10 traversées de câbles (20 dollars)
  • Un tour de 20 minutes avec trois câbles (8 dollars)
  • Un tour de 20 minutes avec deux câbles, dont un super long et très rapide (8 dollars)

 

cannopy mindo

Je prends l’option avec les trois câbles, qui sera suffisante pour dépasser ma peur et peut-être même m’amuser un peu. Deux guides m’accompagnent : un qui sera toujours devant moi pour me réceptionner à l’arrivée et un qui sera toujours derrière moi pour m’attacher et vérifier que je suis dans la bonne position. La règle de base : je ne touche jamais à mon matériel, c’est eux qui m’attachent et de détachent pour un maximum de sécurité. Me voilà un peu rassurée.

C’est le corps tremblant que je monte la petite échelle pour ma première descente. Au final, tout se passe très bien, et j’adore ce sentiment de liberté de voler à travers la forêt et les montagnes. L’adrénaline me fait oublier la peur et je suis simplement heureuse d’être là, dans les airs. Je trottine jusqu’au deuxième cable, j’adore toujours autant cette sensation de liberté. Le troisième est plus rapide, mais comme je suis en peu habituée grâce aux deux premiers, je n’ai plus peur. Je profite.

Il est possible de faire les descentes dans différentes positions : en superman ou la tête à l’envers (si si je vous jure !) Mais je n’étais pas prête pour cela. J’ai tout fait assis et c’était très bien ainsi.

 

 

Le Mariposario

C’est reparti pour 40 minutes de marche pour rejoindre le Mariposario, endroit que je ne voulais rater sous aucun prétexte. J’ai eu de la chance, un papy en mobylette passait par là et m’a proposé de m’accompagner un peu plus loin sur la route. J’ai gagné deux bons kilomètres grâce à lui.

L’entrée au Mariposario coûte 7.5 dollars. Aie, c’est cher. Mais je vous assure que ça en vaut la peine. J’ai d’abord droit à 10 minutes d’explications sur le processus de transformation de la chenille en papillon, puis la guide m’ouvre un rideau de feuilles et j’ai l’impression d’entrer au paradis. J’ai de la chance, je suis seule, entourée de centaines de papillons multicolores qui virevoltent de partout. La serre est magnifique, avec plein de plantes, de fontaines, de bancs et de petits mangeoires avec des fruits pour les papillons.

 

 

Je n’avais jamais vu autant de papillons différents de ma vie, et je avais encore moins eu l’occasion de les observer de si près. C’est impressionnant car ces papillons peuvent rester de longues minutes sans bouger d’un centimètre. Comme des statues. Je n’osais pas les prendre, ils étaient vachement grands et je ne savais pas trop comment les attirer.

Puis une famille d’Équatoriens est arrivée. Eux, ils ne se gênaient pas : ils mettaient de la purée de banane sur leurs doigts et les papillons venaient à eux. J’ai donc tenté de faire pareil, et après quelques essais, j’ai réussi à avoir quelques papillons sur ma main. Je me suis même fait un pote papillon qui est resté sur moi plus d’une demi-heure, j’ai même un peu galéré à le faire partir. Il appréciait la promenade, faut croire, le fainéant.

Je suis restée plus de deux heures à observer les papillons. Cet endroit est magique. Si vous avez des enfants, vous devez absolument venir ici avec eux. Ils vont adorer, et vous allez aussi adorer. Je recommande à 100%.

 

papillon géant

 

Autre circuit possible

Si vous souhaitez ajouter le téléphérique à votre parcours, je vous conseille de faire les activités dans cet ordre :

  • Prendre un taxi jusqu’à la tyrolienne (7 minutes)
  • Marcher jusqu’aux cascades (20 minutes)
  • Descendre à pied jusqu’au téléphérique (5 minutes)
  • Traverser la forêt en téléphérique – 8 dollars
  • Marcher jusqu’au Marioposario (5 minutes)
  • Redescendre à pied (40 minutes) ou en taxi (10 minutes)

L’avantage de ce circuit est que vous marcherez moins et que vous ferez une activité supplémentaire. Cependant, ça fait monter un peu le budget.

 

Où loger à Mindo

J’ai logé au Cinnamon House, une auberge de jeunesse assez « luxueuse ». Bon, luxueuse j’abuse un peu, mais elle est vraiment classe pour l’Équateur. Si vous souhaitez vous reposer et être dans un endroit propre et confortable, je recommande. Cependant, je trouve que les gérants, bien que sympathiques, n’étaient pas d’une grande aide. Il était aussi très difficile de faire des rencontres car l’auberge était assez impersonnelle, comme dans un hôtel au final, où personne ne se parle vraiment.

 

Comment se rendre à Mindo?

De Quito, il y a un bus qui part de la Station Ofelia environ toutes les deux heures. Pensez à vérifier l’horaire pour ne pas vous retrouver à poireauter à la station, car il n’y a absolument rien à faire ici. Pas de restaurant, pas de wifi, rien. Juste quelques chaises pour attendre.

Le trajet dure normalement deux heures, mais il a duré presque quatre heures pour moi, car le chauffeur a fait plusieurs arrêts supplémentaires en espérant remplir notre bus.

Comptez un peu plus de 3 dollars pour ce trajet en bus.

 

De Mindo à Puerto Lopez en bus

Il est préférable de faire ce trajet en journée, car il y a des correspondances et ce n’est donc pas le top en pleine nuit.

Mindo – Santa Domingo – Puerto Lopez

 

Ce trajet est plus long mais plus économique. Tout se fait en bus.

Los Bancos – Santa Domingo – Puerto Lopez

 

Il faut prendre un taxi à 7 dollars pour arriver jusqu’à Los Bancos, puis prendre un bus rapide jusqu’à Santa Domingo, et un autre bus jusqu’à Puerto Lopez

Il est aussi possible de repasser par Quito, mais c’est plus compliqué et ça vous coûtera plus cher.

 

Mindo, un incontournable en Équateur

Selon moi, Mindo fait partie des incontournables à découvrir en Équateur. J’ai adoré ce mélange entre nature et sports extrêmes. Je vous conseille vivement de faire la tyrolienne et le Mariposario.

nature equateur

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *