pyramide précolombienne de chichen itza
Amérique latine,  Destinations,  Mexique,  Uncategorized

Visiter le site archéologique de Chichén Itzá

La visite de Chichén Itzá est selon moi un incontournable lors d’un voyage dans la péninsule du Yucatan. Ce site est l’un des plus grands centres mayas et toltèque de la région et fait partie des sept merveilles du monde. J’ai été fascinée par ce lieu qui a une histoire de plus de 1000 ans. Dans cet article, je vous donne les informations pratiques relatives à la visite du site et je vous retranscris les explications historiques que nous a données le guide sur place.

 

Informations pratiques pour la visite de Chichén Itzá

el castillo temple de kukulcan

Quand y aller :

Si vous souhaitez éviter les foules, je vous conseille de partir au Mexique en septembre, pendant la saison des pluies. Si vous arrivez assez tôt pour l’ouverture, vous serez presque seuls sur le site. Je suis arrivée à 9h du matin et j’étais dans les premières sur place. Et ne vous inquiétez pas, pendant la saison des pluies, il pleut rarement le matin.

 

Transport :

Il est très facile de se rendre à Chichén Itzá à partir de Valladolid. Vous pouvez prendre un Colectivo près de la gare de bus ADO pour seulement 31 pesos mexicains (1,5 euros). Le trajet dure une heure et le Colectivo vous amène directement à l’entrée du site.

 

Entrée :

L’entrée coûte 480 pesos mexicains (ou 22 euros). Vous pouvez acheter votre billet directement sur le site.

 

Guide :

Pour 1000 pesos, vous pouvez avoir un guide. Je vous recommande vraiment de faire la visite guidée car vous en apprendrez énormément sur la culture maya et sur l’histoire de

Entrée :

L’entrée coûte 480 pesos mexicains (ou 22 euros). Vous pouvez acheter votre billet directement sur le site

 

Guide :

Pour 1000 pesos, vous pouvez avoir un guide. Je vous recommande vraiment de faire la visite guidée, car vous en apprendrez énormément sur la culture maya et sur l’histoire de Chichén Itzá. Les guides sont très compétents et savent de quoi ils parlent. Vous pourrez leur poser toutes vos questions. La visite guidée dure un peu plus de deux heures. Vous pouvez trouver d’autres touristes sur place pour partager le prix du guide, si vous êtes 10, vous ne payerez que 100 pesos chacun.

 

N’oubliez pas… :

N’oubliez pas de prendre une gourde avec de l’eau. On ne peut pas avoir de plastique sur place pour ne pas polluer le lieu et ils ne vendent donc pas de bouteille. Deux heures sans bouteille d’eau sous 40 degrés, on va éviter. Et comme partout dans le Yucatan, on pense aussi à prendre de la crème solaire et de l’antimoustiques.

 

 

Un peu d’histoire sur Chichén Itzá

N.B. Je ne suis pas historienne, je retranscris ici tout ce que j’ai retenu de la visite guidée à laquelle j’ai participé.

 

Le centre maya de Chichén Itzá a été construit au IXe siècle par une tribu maya (les Itzaés) et a ensuite subi des influences toltèques*. Le peuple est principalement connu pour ses découvertes en matière d’astronomie, de mathématique et d’architecture. En 1517, les Espagnols ont découvert le site déjà abandonné. Les causes de cet abandon restent un mystère.

* Les Mayas étaient très pacifiques, la violence des rituels dont je parlerai ci-dessous s’explique par cette influence toltèque.

Les différents monuments du site Chichén Itzá

pyramide précolombienne de chichen itza

El Castillo:

Le temple de Kukulcan, aussi appelé El Castillo, est une pyramide précolombienne située au centre du site archéologique de Chichén Itzá. Ce monument servait à la fois de lieu de culte à la classe dirigeante et de calendrier maya. Elle comporte quatre façades et son sommet est plat. Chaque façade possède 91 marches, c’est-à-dire un total de 364 marches (ou 365 avec le sommet). Le nombre de marches correspond au nombre de jours de l’année.

 

Ce temple servait à honorer le Dieu Kukulcan, un serpent à la tête de jaguar avec des plumes. La pyramide fut construite au-dessus d’une cénote. Elle représente donc lien entre le monde du dessus et celui des profondeurs. En dessous des marches de chaque façade, on peut voir la tête du serpent. Durant les deux équinoxes, les jeux d’ombres et de lumière donnent l’impression que le serpent dévale une des façades du temple.

 

Les mayas se rendaient ici pour faire des offrandes à Kukulcan, le plus souvent il s’agissait d’objets de valeur, comme des obsidiennes ou de l’or. Cependant, lorsque la nature se déchaînait contre eux, les Mayas pratiquaient le sacrifice humain, qui était considéré comme l’offrande ultime. Les prisonniers de guerre de haut rang étaient emmenés en haut de la pyramide, où on leur arrachait le cœur afin de calmer Kukulcan.

 

L’acoustique de la pyramide est vraiment fascinante. Si vous vous placez près de la pyramide et que vous applaudissez, l’écho reproduira le son des ailes du Auetwal, un oiseau sacré.

Pourquoi disions-nous que la fin du monde aurait lieu en 2012 ?

Tout d’abord, il est important de comprendre la signification du chiffre zéro pour les Mayas. Alors que nous considérons le zéro comme le néant, l’absence, les Mayas voient le zéro comme le juste milieu entre l’infini positif et l’infini négatif. Les Mayas ne croyaient donc pas à la fin du monde, ils pensaient que l’humanité n’avait ni début ni fin. Ils séparaient donc le temps en séquences : les jours, les mois, les années (…) et de bien plus longues séquences : le baktun (5125 années). 2012 était en réalité la fin du treizième baktun et l’entrée dans le quatorzième baktun. S’agissait-il d’une fausse interprétation occidentale ? Selon notre guide, il s’agissait surtout d’un moyen de se faire de l’argent et créant des documentaires et des films sur « la fin du monde ».

 

Que trouve-t-on à l’intérieur de la pyramide ?

À l’intérieur de la pyramide se trouve… une deuxième pyramide ! Et à l’intérieur de la deuxième pyramide se trouve… une troisième pyramide ! Apparemment, il n’y en aurait « que » trois.

 

Le temple guerrier:

temple guerrier sacrifice

Un autre monument important du site de Chichén Itzá est le temple guerrier, sur lequel étaient également effectués des sacrifices humains de prisonniers de guerre. Au sommet, on peut apercevoir un drôle de personnage couché tenant un plateau : le Chac-Mool. Cette statue servait à poser le cœur des victimes sacrifiées.

 

Le cénote:

cenote crânes chichen itza

Le cénote constituait un point d’accès à l’inframonde, où résidaient les dieux, et était donc utilisé à des fins religieuses. Les Mayas y jetaient des offrandes telles que du jade et des obsidiennes, et beaucoup plus rarement des humains. Il n’y a eu que très peu de sacrifices humains dans les cénotes, on a retrouvé qu’une centaine de crânes sur plus de 1000 ans d’histoire. L’inframonde n’était pas considéré comme l’enfer, tout comme le ciel n’était pas considéré comme le paradis.

L’observatoire:

L’observatoire (également appelé Caracol) servait à observer le mouvement des étoiles et à voir la planète Vénus, attribuée au dieu Kukulcan. Les Mayas observaient le ciel à l’œil nu et comparaient ce qu’il y voyait la nuit avec ce qu’il se passait en journée. Ils avaient d’excellentes connaissances en astronomie.

 

Le terrain de jeu de balle:

observatoire maya

Il s’agissait en réalité d’un rite sacré plus que d’un jeu. Les équipes mayas s’affrontaient avec une balle qu’ils devaient faire passer dans un anneau en hauteur. Seules les classes dirigeantes pouvaient assister au match. Le gagnant était décapité et offert en sacrifice aux dieux. Ces sacrifices n’avaient pas lieu souvent, il s’agissait encore une fois d’apaiser les dieux quand les temps devenaient difficiles.

 

N.B. Dans les guides francophones, je lis souvent que c’est le perdant qui était offert en sacrifice. Cependant, notre guide nous a expliqué que c’était le gagnant, car c’était considéré comme un honneur d’être sacrifié et qu’il fallait offrir le meilleur aux dieux. Il semblerait donc logique d’offrir le gagnant et non le perdant.

 

Conclusion sur la visite de Chichén Itzá

chichen itza ruines maya

J’ai adoré la visite de Chichén Itzá, j’ai beaucoup appris sur la culture maya. Il est vrai que le site est fort marchand et touristique, mais bon, c’est quand même une des sept merveilles du monde. Après votre visite, vous pouvez prendre un taxi pour seulement 20 pesos pour aller vous baigner dans le cénote Ik Kil.

 

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *